Soulever une charge – les 10 commandements

Je me demande combien de déménageurs vont lire cette page … ?

Soulever une charge, c’est une aptitude que l’on acquiert déjà à l’état de nourrisson d’un point de vue psychomoteur. Vu que les tensions dans le bas du dos (sacrum) sont moindres vu la petite taille d’un bébé, couplé à une souplesse innée, ça ne pose aucun problème. Mais en grandissant, les leviers deviennent également plus grand. Du coup, notre habitude de ramasser un objet devient problématique.

C’est pourquoi, les chercheurs nous ont établi les « 10 commandements pour soulever une charge » en tout sécurité :

1. Réfléchir
Cela peut prêter sourire, et pourtant. Il faut comprendre par ce point qu’il ne faut pas se précipiter, soulever la charge de manière réfléchie et adaptée.

2. Prendre le temps
Tout comme le point précédent, il faut prendre le temps d’établir une stratégie, d’identifier le(s) moyen(s) de soulever la charge le plus facilement possible. Exemple exagéré : on ne soulève pas une chaise avec les mains derrière le dos…

3. Venir près de la charge
Inutile de tendre les bras pour soulever un objet, bien au contraire, c’est totalement désavantageant ! Plus l’objet est distant du corps, plus il sera difficile de soulever un objet car la force déployée devra être plus importante que si l’on est proche de la charge

4. Écarter les jambes
Pour une question de stabilité, il convient d’écarter les jambes. Très important lors du soulèvement de la charge.

5. Plier les jambes
Ah, le nœud du problème ! En effet, nous sommes tous habitués à garder les jambes tendues (ou presque tendues) et se pencher vers l’avant pour ramasser un objet. Erreur, car le dos en subit les dommages ! Très important donc de plier les jambes afin de ne pas surcharger le bas du dos (sacrum) et éviter tout maux de dos. Très très important !

6. Garder le dos plat
Si le dos est courbé, soulever la charge deviendra plus difficile et on aura tendance, lors du soulèvement, d’utiliser le bas du dos pour compenser cette difficulté → douleur dans le dos.

7. L’objet/poids/charge est placé contre le corps
Même si le concept est proche de « 3. Venir près de la charge », il faut comprendre par ce point que plus l’objet est contre le corps, plus celui-ci vous évitera de vous pencher vers l’avant. En effet, si vous tenez par exemple un haltère à bout de bras, il vous semblera plus lourd que si vous le collez contre votre torse. La principale raison : les leviers du corps. Parenthèse : plus vous avez de longs bras, plus cette différence de poids sera flagrante..

8. Verrouillage de l’objet
Bien serrer l’objet ! Ne pas avoir les bras ballants, relâché.

9. Tourner les pieds vers la charge
Aussi pour une raison de stabilité, tourner les pieds vers la charge permet également d’avoir les jambes (et les genoux) dans une bonne position afin de fournir un effort optimal lors du soulèvement.

10. Utiliser les appuis pour se relever
Directement en lien avec « 5. Plier les jambes », il convient lors du soulèvement d’utiliser les jambes pour soulager le dos et les bras. J’insiste : lorsque vous êtes au moment où vous allez soulever l’objet, forcer sur les jambes en même temps qu’avec les bras ! Votre dos vous en remerciera.

Idée reçue : « Quand j’utilise les 10 commandements, j’ai l’impression d’avoir moins de force »
J’entends parfois ce genre de propos. Pour être franc, l’impression est juste mais le fond est complètement faux. On a autant voire plus de force pour soulever l’objet, mais le corps, n’étant pas habitué à soulever une charge de cette manière, utilise des muscles différents (quadriceps et ischios). Il faut donc que le corps s’habitue à utiliser ces muscles auparavant très peu utilisés dans ce genre de situation. Les sportifs n’ont généralement pas cette idée reçue, étant donné qu’ils travaillent ces muscles dans le cadre de leur sport. Hormis les joueurs de billard, les pêcheurs, etc …

 

En toute honnêteté, il n’est pas aisé d’assimiler directement tous ces points même s’ils sont faciles à comprendre et à utiliser dans les situations appropriées (déménagement, rangement, …). Je ne vous le cache pas, même moi, j’ai dû chaque fois réfléchir aux 10 commandements pendant quelques temps. Mais ce que je vous assure, c’est que désormais, je n’y réfléchis même plus car je le fais automatiquement. Je suis conditionné ! Et je vous affirme également que, depuis, les maux de dos que j’avais parfois se font de plus en plus rare lorsque je dois ranger ou aider à déménager. Garanti, donc !

Vous aimez ? Pourquoi ne pas le partager autour de vous ?

1 réponse

  1. vaquer dit :

    un dernier commandement utile. Renoncer à soulever la charge des que l’on sent qu’elle est trop lourde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *