Diabète et sport

Qu’est-ce que le diabète ?

Nous parlons de diabète lorsque l’on constate une hyperglycémie (trop de sucre dans le sang) résultant d’une défaillance dans la sécrétion et/ou l’action de l’insuline, produite par le pancréas.

Pour  votre culture personnelle, notez bien que l’insuline est produite par le pancréas, le P-A-N-C-R-E-A-S ! Excusez-moi d’insister, mais je constate qu’énormément de personnes pensent qu’il s’agit du foie. Et bien non, mais bien le pancréas !

 

L’insuline, ça sert à quoi ?

Ah, l’insuline ! C’est une hormone vitale pour le corps.  Elle est fabriquée naturellement par l’organisme via les cellules β (îlots de Langerhans), situées dans le pancréas. Son rôle est d’empêcher que la glycémie ne monte trop haut. En d’autres termes : lorsque l’on a trop de sucre (= glucose) présent dans le sang, l’insuline va faire baisser cette quantité de glucose en excès. On parle ainsi d’hormone hypoglycémiante.

On peut donc maintenant déduire aisément que si l’on ne produit plus ou si notre corps n’est plus sensible à l’insuline, le glucose présent dans le sang ne descend plus et ne fait que grimper → hyperglycémie.

 

Pas de jugement hâtif !

Après un petit déjeuner, il est normal d’avoir une haute glycémie (beaucoup de sucre dans le sang). Il ne faut donc pas se juger diabétique si on analyse son sang après avoir mangé. Cependant, si l’hyperglycémie est toujours présente sur le long terme, surtout en ne mangeant peu ou plus (à jeun), nous pouvons parler de diabète.

 

Les types de diabète

Il existe plusieurs types de diabète :

  • Diabète de type I
    • Diabète des jeunes (juvénile)
    • 10% des patients
    • 50% sont diagnostiqués avant 20 ans
    • 90% sont diagnostiqués avant 40 ans
    • Injection d’insuline indispensable pour survivre
      → On parle de diabète insulino-dépendant

Ce type de diabète résulte de la disparition des cellules β normalement présent dans le pancréas. Ces cellules constituent également les îlots de Langerhans. Or, ces cellules β produisent et déversent l’insuline.

Diabète de type I → Plus de cellules β → plus de production d’insuline → hyperglycémie sévère → besoin quotidien d’injection d’insuline, d’un régime, d’activité physique, d’un médicament oral.

 

  • Diabète de type II
    • Diabète le plus connu, diabète « âgé »
    • 90% des patients
    • Causes
      → Génétique
      → Facteurs environnementaux, comme l’alimentation et la sédentarité
      › L’obésité
      › Le vieillissement
    • Le corps devient résistant à l’insuline, sa sensibilité est diminuée
      → On parle de diabète insulino-résistant

Diabète de type II → sécrétion d’insuline → organisme moins sensible à l’insuline → glycémie augmente → injection d’insuline (si besoin), régime, activité physique, médicament oral.

Pour comparer et bien comprendre la différence :

Le diabète de type I : il n’y a aucune sécrétion d’insuline.
Le diabète de type II : Il y a bel et bien sécrétion de l’insuline MAIS le corps humain n’est plus aussi sensible à l’action de l’insuline.

 

  • Diabète gestationnel
    • Diabète des femmes enceintes, apparition soudaine du diabète
    • Intolérance au glucose, à cause des hormones du placenta
    • Entraine une insulino-résistance
    • Il peut être annonceur d’un futur diabète de type II ou la première apparition du diabète de type I

     

Répercussions du diabète

Le diabète a plusieurs répercussions :

  • La cécité : 1ère répercussion chez l’adulte
  • L’amputation
  • L’insuffisance rénale
  • 60 à 70% des diabétiques vont manifester des neuropathies
  • 2 à 4 fois plus de chances d’avoir des problèmes cardio-vasculaires
  • L’espérance de vie diminue de 5 à 10 ans
  • … et le décès, principalement si le diabète n’est pas traité

 

Et le sport dans tout ça ?

Le sport, décidément, regorge de vertus. Parmi l’une d’entre elles, l’activité physique permet de lutter contre le diabète très efficacement. Néanmoins, le sport ne fera jamais disparaitre cette maladie.

En effet, lorsque nous prenons la peine de remuer notre carcasse de sédentaire, le corps a besoin d’énergie. Du coup, il va tirer son énergie grâce aux protides (protéines, mais en très petite quantité), aux lipides (graisses) et surtout grâce aux … glucides (glucose, sucre). Du coup, le glucose qu’un diabétique aurait en trop forte quantité dans le sang va être davantage utilisé par les muscles afin de les alimenter en énergie tout le long de l’exercice physique. Bref, si vous restez la journée à regarder TVFoot dans votre canapé, vous n’utiliserez pas beaucoup d’énergie et ça n’arrangera pas les choses …

Aussi, et ça vous le savez sûrement, l’exercice physique est bon pour le cœur. Or, une des répercussions du diabète est l’augmentation des problèmes cardio-vasculaires. Magnifique, le sport va entraîner votre cœur et donc contrecarrer les effets néfastes du diabète !

Par ailleurs, il semble qu’un diabétique peut éprouver un sentiment d’isolement, de honte vis-à-vis de sa maladie. Le sport étant un moyen de socialisation, voilà encore de quoi palier au problème !

Enfin, le sport permet de diminuer les doses d’injection d’insuline.

 

Y a-t-il des sports plus adaptés que d’autres ?

En règle générale, tous les sports sont bons ! Cependant, il faut éviter les sports où la vigilance est pièce maîtresse de la pratique, comme le motocyclisme, l’aviation ou l’alpinisme, car si jamais le sportif diabétique tombe en hypoglycémie (trop peu de sucre), dans une telle situation c’est plutôt difficile d’y remédier.

Cependant, les médecins conseillent de pratiquer des sports aérobies, c’est-à-dire des sports d’endurance. Par exemple : la marche à pied, la course à pied, le cyclisme, la natation, la randonnée, les sports collectifs, etc. C’est d’ailleurs fort logique, car une activité d’endurance dépend directement d’une certaine durée d’effort. Du coup, l’utilisation des filières énergétiques, dont le glucose/sucre, n’en sera que sollicitée plus longuement → combat l’hyperglycémie.

 

Précautions à prendre
  • Éviter les pertes hydriques (transpiration) importantes. Il convient donc d’éviter de courir au soleil…
  • S’assurer que le diabète est à peu près équilibré avant l’activité physique
  • Attention à l’hypoglycémie ! Prière de se munir d’une boisson ou d’un aliment sucré au cas où … !
  • Informer l’animateur sportif, le professeur d’éducation physique de votre diabète
  • Prêter attention à ses pieds, utiliser de bonnes chaussettes/chaussures
  • Si possible, éviter de partir courir, rouler en solitaire
  • Un échauffement est vivement conseillé !

 

Le sport, à quelle fréquence ?

L’activité physique ne sera que bénéfique si elle est répétée plusieurs fois par semaine. Les recommandations exigent 3 séances sportives de 30 minutes minimum par semaine. Idéalement, il faudrait pratiquer 60 minutes de sport par jour.

 

Conclusion

Allez, les diabétiques, on sort les baskets, on cherche des motivés et on s’y met ! Même si parfois il est très difficile de se motiver à faire du sport, dans votre cas, ce n’est que du bénéfice et n’oubliez pas que le sport contribue au bien-être de votre corps ainsi que de votre esprit.

Courage !

 

 

 

Supplément :
Comment savoir si l’on est diabétique ?

Réponse simple : en se testant ou en allant se faire tester, en règle générale dans une clinique ou un hôpital. Bien des gens sont diabétiques, mais l’ignorent ! Donc n’hésitez pas à vous faire tester si vous avez le temps, car après tout ça n’arrive pas qu’aux autres…

Si vous décidez de vous tester tout seul avec un appareil, voici les indices glycémiques :

A jeun

Si le résultat est inférieur à 100 mg/dl, vous êtes normal.
Si le résultat est situé entre 100-125 mg/dl, c’est plutôt douteux.
Si le résultat est supérieur ou égal à 126 mg/dl, vous êtes diabétique.

Non à jeun

Si le résultat est supérieur à 140 mg/dl, c’est plutôt douteux.
Si le résultat est supérieur ou égal à 200 mg/dl, vous êtes diabétique.

ATTENTION : Je vous rappelle qu’il est TOUJOURS plus prudent de se rendre chez le médecin qui, lui, tirera très certainement des conclusions bien plus exactes que vous !

Vous aimez ? Pourquoi ne pas le partager autour de vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *