Course d’orientation en utilisant Snapchat

Chers collègues professeurs et animateurs,

Il parait que l’on se focalise beaucoup sur les premières lignes, alors allons droit au but : sur cette page, vous apprendrez comment organiser une course d’orientation en utilisant l’application « Snapchat ». J’ai passé 3 ans à perfectionner cette leçon et tout se passe bien depuis 2 ans. De plus, mes collègues sont souvent séduits par l’idée – surtout après une démonstration en direct – mais parfois ont peur de franchir le pas. Cette page est donc une marche à suivre pour les motivés ! La page a l’air d’être très longue à lire, mais n’ayez crainte : il s’agit d’une explication (trop ?) complète ! Ne perdez pas courage dès ici 🙂

Le concept, en bref :

Le professeur d’éducation physique reste dans l’enceinte de l’école ou emmène ses élèves dans un parc. Le professeur enverra des photos d’un endroit précis à un groupe d’élève. Une fois que ceux-ci ont visionné la photo, ils doivent retrouver cet endroit, se prendre en photo devant cet endroit et envoyer la photo au professeur. Ensuite, l’enseignant envoie un deuxième photo, etc …

« Comment as-tu eu cette idée ? »

Très souvent, on me pose cette question ! En fait, en tant que professeur d’éducation physique (région liégeoise, Belgique), informaticien et psychopédagogue, l’idée d’incorporer les technologiques numériques dans mes cours constitue un véritable leitmotiv pour moi tant que cela a un réel apport pédagogique (et ludique !). En 2015, Snapchat était en plein essor et l’immense majorité de mes élèves étaient inscrits sur ce réseau social. Je rédige ces lignes en juin 2019, et il me semble que cet engouement autour de Snapchat chez nos élèves est toujours présent. A vous de juger si c’est toujours le cas chez vos élèves.

Après ce constat, j’ai voulu utiliser Snapchat à des fins pédagogiques. Après plusieurs réflexions, j’ai estimé que Snapchat pouvait jouer un rôle capital dans une course d’orientation. J’ai commencé à créer une méthodologie qui s’est avérée un peu foireuse la première fois… ! A force d’optimisation, je peux désormais vous fournir une méthodologie qui a fait ses preuves.

Attention : Je ne revendique aucune paternité de cette idée d’utiliser Snapchat pour des courses d’orientation ! J’imagine que d’autres personnes ont eu cette idée, mais je suis peut-être le premier à partager ma méthodologie 🙂 Je crois en vous, ami(e)s professeur(e)s d’éducation physique !

1 – Le repérage

C’est une étape qui prend un peu de temps, mais logiquement on ne la fait qu’une seule fois. 

Il s’agit de choisir votre terrain de jeu. Bien entendu, comme nos élèves seront « lâchés » en liberté et en autonomie, réfléchissez bien aux potentiels dangers (une route qui traverse un parc, un ravin, des travaux, etc.). De mon côté, j’utilise souvent un parc. Ainsi, je précise à mes élèves que tous les endroits à trouver se situent dans le parc et si l’on s’approche d’une route, ils sont d’office en train de se tromper de chemin. Ils sont normalement en sécurité dans le parc.

Vous savez désormais où se déroulera votre course d’orientation ? Tant mieux ! Armez-vous d’un appareil photo et partez en reconnaissance. Voici quelques conseils pour être sûr que l’endroit est adéquat pour votre C.O. :

  1. Prenez des objets qu’on ne peut pas déplacer (statue, fontaine, etc.). J’ai fait l’erreur de prendre un jour un tas de bois découpé et, 2 jours plus tard, ce tas a été évacué. Mes élèves ont donc tourné en rond un bon moment …
  2. Si l’objet est présent en plusieurs exemplaires dans le parc, prenez bien l’arrière plan pour qu’on puisse faire la différence. J’ai fait l’erreur de prendre une poubelle en gros plan. Or, il y avait 6 poubelles dans le parc ! J’ai donc supprimé le problème en prenant la poubelle en photo mais en mettant l’arrière plan en évidence, comme ça les élèves pouvait trouver la bonne poubelle en question.
  3. Ne prenez pas des champs trop large. Bien qu’on estime toujours nos élèves très intelligents – n’est-ce pas ? 🙂 – un large panorama peut semer le trouble chez eux, surtout si le décor n’est pas connu précédemment. Tentez donc de prendre des objets avec un léger arrière plan.
  4. Si l’objet est trop facile à trouver, prenez-le en gros plan. On trouve souvent une plaine de jeu, c’est donc assez visible par les élèves. Une solution pour complexifier la tâche : prendre l’objet en gros plan
  5. Évitez les tags ! En effet, celui-ci peut être effacé entre la prise de la photo et la journée de votre course d’orientation.

 

2 – Traitement des photos (facultatif, mais hautement conseillé !)

Si vous avez l’œil, vous avez remarqué que les photos ci-dessus étaient numérotées. C’est une étape qui prend un peu de temps, mais elle vaut vraiment la peine ! Le jour J, il vous suffira de suivre l’ordre des photos.

Pour numéroter vos photos, vous avez 2 options :

  1. Numéroter les photos pour que les objets/endroit à trouver se suivent. J’ai baptisé cette option « chemin ordonné ».
    1. Avantage : Les élèves comprendront après 3-4 photos, et ce sera plus facile pour eux
    2. Inconvénient : Les élèves ne vont pas beaucoup bouger et se contenteront de marcher la plupart du temps, voire d’anticiper les prochaines photos.
  2. Numéroter les photos pour que les élèves parcourent beaucoup de distance. J’appelle cette solution « chemin en étoile ».
    1. Avantage : Les élèves sont encouragés à se déplacer davantage. Après tout, c’est un cours d’éducation physique, que diable ! 😛
    2. Inconvénient : Si les élèves ne connaissent pas le parc, ils peuvent se décourager. Cela dit, vous pouvez toujours leur donner un indice.

Pour avoir testé les 2 méthodes, elles fonctionnent. C’est donc un choix qui vous revient selon votre type de public (sportif ou non). Voici deux schémas pour illustrer les 2 options.

Dernier conseil : Lorsque vous numérotez vos photos, prenez bien soin d’indiquer le numéro au centre de l’image ! « Pourquoi » me dites-vous ? C’est simple : Snapchat rogne les photos au niveau des contours. Donc si vous indiquez le numéro en bas à droite ou en haut à gauche « pour être discret », vous ne le verrez pas lorsque vous devrez l’envoyer aux élèves.

 

Raison pour laquelle il faut indiquer les numéros au centre de l’image

Enfin, il vous reste à transférer vos photos sur votre téléphone/tablette que vous utiliserez lors de la leçon.

3. Création d’un compte professionnel (facultatif)

Il s’agit là d’une question personnelle. Le jour J, il va falloir que vos élèves vous ajoutent sur Snapchat. Personnellement, je n’étais pas à l’aise face à l’idée que mes élèves puissent voir mes « stories », c’est à dire des bouts de ma vie personnelle. De plus, ce lien entre le professeur et l’élève à travers un réseau social pourrait poser question d’un point de vue éthique. Je ne juge personne, je suscite juste une réflexion par rapport au sujet. A vous de décider !

Du coup, j’ai créé un compte Snapchat professionnel ! Si vous voulez suivre mon exemple, il s’agit juste d’avoir une adresse email différente de notre compte privé. Tout est gratuit, bien sûr.

 

4. Prise en charge des élèves et explications du déroulement

Tout d’abord, demandez à TOUS vos élèves de prendre leur téléphone portable ! Ensuite, invitez vos élèves à déposer leurs sacs dans un local verrouillé (bref, comme d’habitude 🙂 ). Emmenez-les vers le lieu où se déroulera la course d’orientation.

Une fois sur place, voici un petit discours que vous pouvez évidemment adapter :


Bonjour à tous. Aujourd’hui, nous allons effectuer une course d’orientation mais en utilisant Snapchat. En bref, je vais vous envoyer une photo sur Snapchat d’un endroit précis situé dans ce parc. Vous allez devoir trouver cet endroit, vous prendre en photo devant cet endroit et m’envoyer ladite photo pour me prouver que vous êtes bien à cet endroit. Ensuite, je vous enverrai une suivante, etc.

Le but du jeu est simple : le groupe qui visite le plus d’endroit gagne la partie !

Voici quelques consignes à respecter :

1) On ne va jamais sur les routes ! Vous restez dans le parc. Si jamais vous avez l’impression que vous devez traverser une route pour chercher l’endroit en question, c’est que vous vous trompez ! Restez donc bien dans le parc

2) Vous allez devoir former 3 groupes de x élèves (à partir de 4 groupes et +, c’est difficile à gérer pour un seul enseignant). Par groupe, il me faut absolument 2 personnes qui ont des données mobiles (DATA) et un compte Snapchat ! Vérifiez que vous avez assez de batterie !!!

3) Quand vous aurez trouvé un endroit, TOUS LES MEMBRES DU GROUPE doivent apparaître sur la photo ! Enfin, il y a bien une personne qui peut se sacrifier pour prendre la photo mais sinon tous les autres doivent être dessus. On ne laisse personne derrière, on reste en équipe !

4) Je suis peut-être professeur(e), mais je ne suis pas une machine ! Lorsque vous m’enverrez une photo, laissez-moi au moins 30 secondes pour vous envoyer la suivante. Je ferai de mon mieux !

Tout le monde a compris ? [Répéter si besoin]

Enfin, bien entendu, il va falloir que l’on se rajoute sur Snapchat ! Alors soyons clair dès le départ : à la fin de la course d’orientation, vous pouvez me supprimer, je ne serai pas vexé(e) ! (cette partie du discours peut convaincre les plus réticent(e)s). Donc ne vous tracassez pas ! Il faut ajouter : [dites votre compte Snapchat]


C’est un discours assez rodé ! Vous ne devriez pas avoir trop de problème 🙂

Une fois que vos élèves vous auront ajouté (et vous, ajouté vos élèves), la course peut commencer. Précisément, voici ce que j’effectue si j’ai 21 photos :

  1. J’ouvre le chat de l’élève, et j’envoie une photo:
    1. Au groupe numéro 1, j’envoie la photo numérotée « 1 »
    2. Au groupe numéro 2, j’envoie la photo numérotée « 7 »
    3. Au groupe numéro 3, j’envoie la photo numérotée « 14 »

Attention : Il est très important d’envoyer la photo dans le chat !!! Ainsi, les élèves peuvent sauvegarder la photo reçue et la revoir à volonté. Sinon, renvoyer la photo 5 fois, ça va vite vous énerver … même si certains penseront à la capture d’écran. Mais ce n’est pas garanti …

Une fois que chaque groupe a visionné la photo, il vous reste à donner le départ. Je vous conseille de donner un départ commun à tous car certains élèves se plaignent qu’ils « ont reçu la photo en dernier et c’est injuste« . C’est pas faux 🙂

 

5. Réception des photos et comptage des points

Si vous êtes pragmatique, vous êtes sans doute en train de vous demander « c’est mignon tout ça, mais comment est-ce que je compte les points ?« . Jadis, j’imprimais une feuille avec des cases numérotées que je cochais selon les endroits trouvés, puis je comptais à la fin. Cela fonctionnait, mais l’idée de transporter une feuille et aussi m’ajouter une tâche m’ennuyait. Du coup, j’ai trouvé cette solution :

Lorsque j’envoie une photo (dans le chat !!!), je sauvegarde cette photo ! En bref, lorsque vous envoyez une photo à un élève, faites directement un long appui du doigt sur la photo et appuyez ensuite sur « sauvegarder dans le chat« . Si la photo est correctement sauvegardée, l’espace vide se grisera. En fin de CO, il vous suffira de compter vos photos. Si 12 photos envoyées (et trouvées par les élèves) : 12 points marqués 🙂

CO Snapchat : Sauvegarder dans le chat

Et voilà, votre leçon est lancée. Tous les efforts effectués précédemment vont porter leurs fruits. Lorsque vos élèves auront trouvé la photo « 7 », envoyez-leur la 8 ! Dès qu’ils auront trouvé la 8, envoyez la 9 ! Etc … !

Si vous voulez ajouter une dose de fun, vous pouvez aussi créer le « prix de l’originalité ». J’ai eu des élèves qui m’ont créé tout un scénario de photo en photo, c’était juste parfait. Nous aussi, on doit s’amuser après tout 🙂 On peut imaginer aussi le prix de la grimace, des poses mannequins, etc. Voici des exemples anonymisés :

6. Petits conseils divers :

  1. Pensez à bien charger vos appareils et vérifiez votre quota de données mobiles avant le jour de la CO. Vous vous imaginez en train de lancer les élèves et puis constater que vous avez 5% de batterie ? C’est moche.
  2. Si des élèves sont allergiques au pollen, prenez soin d’eux/elles.
  3. Si un groupe d’élève ne vous a pas donné de nouvelles depuis un certain temps, n’hésitez pas à leur donner un indice via le chat intégré de Snapchat. Effectivement, ne rien trouver depuis 5-10 minutes impacte fortement la motivation des élèves.
  4. Si vous êtes 2 professeurs, répartissez-vous les groupes pour en avoir le moins possible chacun. Plus il y a de groupes par professeur, plus c’est difficile à gérer !
  5. Si vous réalisez la CO dans l’enceinte de votre école, prévenez peut-être votre direction. Effectivement, le fait de voir des élèves qui se prennent en photo un peu partout, cela peut surprendre …
  6. L’utilisation des smartphones personnels des élèves peut poser problème si celui-ci subit des dégâts durant l’activité. Vérifiez le règlement d’ordre intérieur de votre établissement afin de déterminer si la responsabilité matérielle est imputée à l’élève ou à l’établissement scolaire. De plus, si votre école possède le label « école numérique » (en Belgique), normalement celui-ci inclus le concept de BYOD (Bring Your Own Device). Renseignez-vous auprès de votre direction.
  7. Si vous professez en Belgique (Fédération Wallonie-Bruxelles), vous pouvez justifier votre leçon en expliquant que la leçon mobilise…
    1. … pour les 2 premières années : la coopération sociomotrice (respecter des règles convenues dans l’intérêt du groupe et en fonction du but à atteindre, agir collectivement dans une réalisation commune)
    2. … pour la 3ème à la 6ème année : la coopération sensorimotrice (buts, règles)
    3. des compétences transversales avec le cours de géographie (topologie, rivière, etc.), de sciences (arbres, plantes, etc.) et d’histoire (statues, objets historiques)
    4. des compétences en utilisation d’outils numériques

7. Variante : Chasse au trésor

Si vous désirez faire plaisir à vos élèves, vous pouvez cacher un « trésor » ! Libre à vous de cachez votre salaire en espèce, mais personnellement je préférais cacher des sucreries (et du speculoos pour ceux et celles restreintes par obligation religieuse). Il vous suffira d’envoyer une photo de l’endroit à fouiller pour découvrir le trésor 🙂

Si vous êtes vraiment motivé et technophile, vous pouvez également réaliser une photo à 180° ou 360° et, à l’aide d’un casque VR et d’un logiciel de retouche, indiquer l’endroit où le trésor est enterré.

Utilisation de la VR (réalité virtuelle)

 

Photo en VR réalisé avec « Cardboard Camera » avec emplacement d’un trésor

Si vous tentez l’expérience, pouvez-vous partager vos impressions, vos idées, vos anecdotes, etc … en commentaire de cet article ? 🙂 Je viens de prendre pas mal de temps à rédiger cette page, je serais heureux de vous lire en espérant que vos expériences soient positives !

4 réponses

  1. Avatar Mathieu dit :

    Je fais le même genre de truc en utilisant WhatsApp, je trouves ça plus simple, surtout qu’on peut utiliser WhatsApp Web avec un ordinateur portable. Ça me permet de gérer plus de groupes (jusqu’à 6 tout seul). Parfois, je rajoute aussi des énigmes sur le lieu en question (genre rallye touristique). Fait à Paris en voyage scolaire il y a quelques semaines avec 12 groupes d’étudiants (là on était 3 profs pour gérer le truc).

    • Bertrand Bertrand dit :

      Tout bon ! C’est clair que dans l’absolu, n’importe quel outil numérique permettant l’échange de photo (et de texte) pourrait convenir.
      Whatsapp, et aussi Viber, peuvent effectivement être utilisé via un PC et j’avoue que ça doit être vachement plus simple à gérer. Je note pour l’avenir, merci ! 🙂

  2. Avatar Pierre dit :

    Je pratique aussi mais sans les réseaux sociaux, je fais ça en étoile et ils viennent me montrer la photo à chaque fois. J’ai fait des cartes de l’école et les envoie à chaque balise prendre un selfie avec la carte sur la photo en preuve, sinon certain trouve des astuces et se prennent devant une photo sans suivre l’ordre. En rheto, mes balises sont des actions : citer le nom du meilleur prof, dire ce qui va le plus manquer après le secondaire, faire un DAB … ils viennent alors montrer les vidéos, ça marche super, mais comme tu le dis, ça demande de la préparation ^^
    Prochaine étape les QR code, non ???

    • Bertrand Bertrand dit :

      Oui, autre méthode mais tout bon aussi 🙂

      Niveau QR Code, effectivement il y a sans doute un concept à creuser. Ce qui me vient à l’esprit : quand le QR code est scanné, une carte apparaît. Ou alors, remplacer les balises par des QR Code et dès qu’une balise est scannée, on est notifié.

      Idée à creuser 🙂

Répondre à Mathieu Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.